Les Diamants Fabriqués en Laboratoire

Les Diamants Fabriqués en Laboratoire

Les diamants créés en laboratoire sont-ils de véritables diamants ?

La réponse est tout simplement OUI.

Les diamants créés en laboratoire sont identiques aux diamants formés naturellement sur les plans chimique, optique et physique. La seule différence, c'est leur bilan éthique et environnemental, bien meilleur que celui de n'importe quel diamant issu de l'extraction minière. Reproduisant le processus de formation naturel qui a lieu sous terre, les laboratoires produisent des diamants étincelants en provoquant la cristallisation du carbone.

Ces diamants synthétiques sont taillés, polis et évalués tout comme leurs homologues naturels. Leurs indices de réfraction, de dispersion et de dureté sont identiques et leur qualité est évaluée par des instituts de gemmologie indépendants selon les mêmes normes que les diamants issus de l'extraction minière.

Tous les diamants de nos solitaires sont accompagnés d'un certificat émis par un institut de gemmologie indépendant renommé.  

En savoir plus sur les 4 C des diamants

Comment crée-t-on des diamants en laboratoire ?

Les diamants naturels se forment sous la surface terrestre, à des profondeurs importantes où le dioxyde de carbone est exposé à des conditions de pression et de température extrêmes. Les laboratoires utilisent deux procédés pour reproduire ces conditions : HPHT (haute pression, haute température) et CVD (dépôt chimique en phase vapeur).  

Dans le procédé HPHT, la croissance du diamant se fait à partir d'un minuscule grain de diamant, placé dans du carbone et exposé à une température d'environ 1 500 °C et à une pression équivalente à 50 000 fois la pression atmosphérique. Dans ces conditions, le carbone à l'état pur entre alors en fusion et forme un diamant autour du grain placé initialement.

Un diamant créé par CVD croît à partir d'une fine couche de diamant, placée dans une chambre hermétique chauffée à une température avoisinant les 800 °C. La chambre est remplie de gaz riche en carbone, tel que du méthane, entre autres. Les gaz sont ionisés et leurs liaisons moléculaires se rompent, formant un plasma dont le carbone pur va se fixer sur la fine couche de diamant puis cristalliser progressivement.